Comment communiquer vos engagements RSE ?

L’importance de partager votre démarche RSE aux parties prenantes  

Zoom sur l’essor du « greenhushing »

D’après la définition trouvée sur Le Monde, le « greenhushing » (ou éco-silence) est l’inverse du greenwashing. En résumé, cela concerne les entreprises qui décident de ne pas communiquer sur leurs engagements RSE, par peur d’être rappelées à l’ordre car les efforts écologiques sont insuffisants.

C’est la multiplication des procédures pour condamner le fait de verdir artificiellement ses activités qui a donné naissance au greenhushing. Cette méthode consiste donc à ne plus du tout parler de sujets environnementaux et sociaux afin d’éviter de rendre des comptes. Depuis quelques années, on remarque que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à cesser de communiquer sur leurs engagements RSE :  le nombre d’entreprises reconnaissant utiliser cette pratique a été multiplié par trois, selon South Pole, et au moins 1 sur 5 serait actuellement concernée.

Source : What is Greenhushing ? - The sustainable agency

L’édition 2024 du rapport de South Pole nous montre que tous les secteurs d’activités pratiquent le greenhushing : parmi les 1400 compagnies sondées, 86% de celles commercialisant des biens de consommation et 72% des compagnies pétrolières disent avoir réduit leurs communications.

Mais cette nouvelle pratique ne se limite pas seulement aux activités les plus polluantes (fast fashion, pétrole etc). Les entreprises les plus engagées en matière de RSE sont même les premières à le faire. Sur le panel étudié par South Pole, 88% des entreprises proposant des services environnementaux déclarent moins communiquer sur le sujet, alors que 93% d’entre elles respectent pourtant leurs objectifs environnementaux.

Pourquoi cet essor ? Tout simplement pour éviter de s’exposer au jugement de l’opinion publique, des investisseurs et médias, éviter des procédures judiciaires, mais pas seulement. De nombreuses entreprises ne se considèrent pas assez à la hauteur par rapport aux défis écologiques à réaliser, et même si elles agissent en matière de RSE, elles ne pensent pas que cela soit suffisant ou assez important pour communiquer !

Les avantages de communiquer vos engagements RSE

Ça y est, vous avez mis en place une démarche RSE dans votre entreprise et jouez un rôle dans la transition écologique. Afin de mobiliser et engager vos parties prenantes à votre démarche RSE, vous devez communiquer (d’où la nécessité d’arrêter de pratiquer le greenhushing) !

Déjà, établissez une liste avec toutes vos parties prenantes : équipes, prestataires, partenaires, clients, prospects etc. Selon leur importance, ils ne recevront pas forcément les mêmes informations concernant votre stratégie et vos avancées mais surtout, vous n’allez pas communiquer de la même manière avec eux.

Le fait de communiquer auprès de vos parties prenantes votre stratégie RSE, vous apportera de nombreux avantages. On vous montre :

Auprès vos équipes : vous pouvez mobiliser vos équipes sur les sujets liés à la RSE dans votre entreprise et leur permettre d’avoir un pouvoir décisionnel sur les différents objectifs et les actions à mener. Cela aura pour avantage de les impliquer vers un projet commun, et cela participera également à renforcer la cohésion d’équipe et la culture d’entreprise.

Auprès de vos prestataires et partenaires : vous pouvez créer une charte RSE à partager à tous vos prestataires et partenaires, comprenant les objectifs RSE à atteindre, votre plan d’action et les différents résultats que vous avez pu obtenir. Cela permettra de sensibiliser vos parties prenantes et leur apportera plus de confiance.

Auprès de vos clients : vous pouvez miser sur la transparence et pour cela, plusieurs leviers d’actions sont envisageables. Pour commencer, le fait de publier votre rapport extra-financier et votre bilan carbone permettra à vos clients de voir votre sincérité. Ensuite, menez en place une politique d’achats responsables, ou entrez dans une économie circulaire en revalorisant vos produits en fin de vie etc. Bref, partagez sur vos réseaux et sur votre site internet toutes les avancées en matière d’engagement social et environnemental donc vous êtes fiers, tout en montrant des chiffres et résultats concrets. Cela permettra également à vos clients de s’identifier à votre entreprise, d’avoir plus confiance en vous et de les inciter à prendre des décisions d’achats de manière plus responsable.

En plus de chercher à diminuer votre impact environnemental tout en augmentant l’impact sociétal, la démarche RSE est un vrai levier de performance pour de nombreuses parties prenantes : celles qui souhaitent investir dans des secteurs qui prennent en considération les enjeux actuels, les futurs talents qui veulent trouver un emploi à la hauteur de leurs engagements et la clientèle en quête de modèles de plus en plus vertueux.

Si vous ne communiquez pas vos engagements RSE à vos parties prenantes, qui le fera à votre place ? Il est temps d’agir et de partager vos avancées… Et si vous communiquiez aussi de manière responsable ?

Communiquer vos engagements c’est bien, mais de manière responsable c’est encore mieux !

Utilisez le graphisme responsable pour communiquer sur votre démarche RSE

Le saviez-vous ? Le graphisme responsable concerne toutes les techniques qui visent à réduire au maximum l’empreinte écologique de votre communication visuelle, imprimée ou digitale. L’objectif principal est de réduire l’impact carbone des supports de communication en réfléchissant à 4 axes principaux : le logo, la typographie, les couleurs, le poids des supports digitaux et l’impression.

Des actions concrètes peuvent être mises en place comme par exemple la réduction de l’utilisation d’encre, l’allongement de la durée de vie des supports imprimés, l’éco-conception du site web, la réduction de la taille des images et d’autres.

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous trouverez un article complet sur le graphisme responsable sur le site de EENOV, une agence web basée à Bordeaux !

La communication digitale

Une communication responsable est pensée pour être socialement et écologiquement optimisée ! C’est une stratégie de communication raisonnée avec des supports de communication accessibles, inclusifs et à faible impact environnemental.

En communication digitale, le plus gros de travail d’éco-conception se concentre sur le site internet. Voici donc quelques actions que vous pouvez effectuer afin de réduire l’impact environnemental du site internet de votre entreprise :

  • Gardez vos outils et appareils numériques le plus longtemps possible (5 ans minimum)
  • Choisissez un hébergeur vert (comme infomaniak par exemple)
  • Enlevez les éléments qui bougent sur votre site internet
  • Réduisez au maximum le poids des images (mettez-les en WebP de préférence)

Voici également plusieurs leviers pour réduire l’impact de votre communication digitale et mieux communiquer vos engagements RSE auprès de vos différentes cibles :

À savoir : l’élément le plus important à prendre en compte pour un fichier numérique, c’est son poids.

1- Pour les réseaux sociaux, c’est sans grande surprise la vidéo qui est le format le plus lourd. Donc si vous le pouvez, évitez de publier sous ce format et privilégiez les posts classiques avec du texte. Pour diminuer le poids de vos posts, vous pouvez aussi limiter le nombre d’images publiées. (Par exemple, sur LinkedIn, il est possible de publier un post sans image. Vous pouvez donc alterner entre les formats texte, image et carrousel).

2- Pour votre site internet, vous pouvez utiliser le format WebP car il va compresser les images et les rendre plus légères. Sinon, privilégiez le format JPG au format PNG qui va être plus émetteur.

3- Enfin, au lieu d’avoir plusieurs fichiers différents, n’hésitez pas à créer un seul et unique tableau de bord avec vos objectifs, actions et résultats RSE qui se met automatiquement à jour et que vous pourrez plus facilement partager à vos équipes et parties prenantes concernées lors de points hebdomadaires !

La communication imprimée

Ce qui consomme le plus dans la communication imprimée, c’est le papier. Alors avant d’imprimer plusieurs exemplaires d’un document, posez-vous ces quelques questions :

  • Quel est l’objectif de ce document ?
  • À qui ce document est-il destiné ?
  • Est-ce qu'il est juste et cohérent ? (Faites un moment de relecture afin de corriger ce qui doit l’être)
  • Combien de fois ce document va-t-il être utilisé ? (Quelle sera sa durée de vie ? Et si la réponse est moins d’une semaine, cela ne sert à rien de l’imprimer en plusieurs exemplaires, autant l’imprimer une fois en format affiche et y laisser un QR code, ou tout simplement envoyer un mail).
  • Et enfin, que deviendra ce document après son utilisation ? (Poubelle, tri, recyclage, revalorisation etc ?)
  • Une fois que vous avez pu répondre à toutes ces questions et que tout est validé, vous pouvez imprimer votre ou vos documents !

Astuce : afin d’écrire un contenu durable dans le temps, éviter de noter des tarifs, dates et horaires qui risquent de changer.

Source : engagez votre marque et communication imprimée - Groupe Chaumeil

Pour aller plus loin, voici des actions à mettre en place dans votre entreprise dès maintenant, pour une communication imprimée plus responsable :

1- Pour économiser l’utilisation d’encre, il est déconseillé de faire des aplats (grandes zones de couleur). De même, mettez vos images et logos en plus petit ! Pour diminuer la quantité d’encre nécessaire à l’impression du document, le mieux est d’utiliser une éco-couleur lors de la création des visuels (il s’agit d’une couleur qui ne dépasse pas les 100% du total de l’addition des couleurs). Vous pouvez également choisir une police de caractères qui sera moins gourmande en encre, donc une police qui ne sera pas en gras avec des traits marqués !

Pour en savoir plus, rendez-vous dans cet article de Julie Landais, création Web et Graphisme afin de découvrir quelques principes d’éco-conception pour vos supports imprimés.

2- Pour une bonne impression, l’image doit être enregistrée à la taille souhaitée et en 300 dpi points par pouce (si la résolution est plus basse, l’image peut apparaître floue ou avec des taches de couleurs lors de l’impression).

3- Pour l’impression : il faut savoir que plus le papier est blanc, plus il a été traité. Alors évitez le papier teinté en couleur, très blanc, métallique etc et privilégiez le papier recyclé (cela permet d’utiliser 2 fois moins d’eau que la production d’une feuille de papier neuve).

4- Il existe deux types d’encres pour imprimer : des encres à base d’huiles végétales et des encres minérales (issues de ressources pétrochimiques). Le solvant des encres végétales est à base d’huiles végétales et sont donc plus facilement biodégradables, c’est à privilégier !

5- Enfin, recherchez les labels : les papiers certifiés PEFC contiennent au moins 70% de fibres issues de forêts gérées durablement (renouvellement de la forêt, tout en préservant l’eau, les sols, la faune et la flore de ce milieu naturel). Les papiers labellisés FSC sont conçus à partir de matières premières vierges issues de forêts certifiées FSC. Enfin, la marque Imprim’vert labellise les imprimeries qui mettent en place des actions concrètes concernant la gestion des déchets.

Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour agir efficacement et communiquer de manière responsable vos engagements RSE à vos parties prenantes... Il ne reste plus qu’à les mettre en place !

Pour aller plus loin, mobilisez vos parties prenantes avec Eli

Si vous souhaitez agir sur les sujets liés au développement durable dans votre entreprise, pourquoi ne pas commencer par mobiliser vos équipes et vos parties prenantes sur des actions personnalisées selon votre démarche et objectifs RSE ?

C’est exactement ce que propose notre solution Eli, à travers des challenges et actions à réaliser tout au long de l’année. Notre offre est sur-mesure et s’adapte selon la taille de votre entreprise, le nombre de personnes à mobiliser et d’actions à effectuer pour le challenge.

L’avantage ? Vous voyez les résultats en temps réel, grâce à des indicateurs et tableaux de performances, et pouvez agir plus efficacement. Les thèmes vont de l’alimentation, transports, gestion des ressources en eau, énergies, numérique etc jusqu’à la posture au bureau !

Cela permettra de vous lancer sur ces différents domaines de manière ludique, simple et efficace, tout en renforçant la cohésion d’équipe. Et le résultat ? Un engagement réel et des données concrètes à communiquer à vos parties prenantes. Alors si vous souhaitez obtenir une démo et en savoir plus sur notre solution, contactez-nous. Un membre de l’équipe répondra à toutes vos questions avec plaisir !

Ce contenu peut aussi vous intéresser

Eli est dévoué à la lutte contre le réchauffement climatique. Avec sa plateforme, Eli accompagne les organisations dans leurs stratégies de développement durable en engageant toutes les personnes qui les composent.
Grâce à vous...

34312

actions réalisées

20125

kg de CO2e évités
Retrouvez nous
Copyright © 2020-2024 EverydayLifeImpact. Eli est une marque déposée. Tous droits réservés.

Obtenez notre book des évènements RSE !

Saisissez votre adresse email ci-dessous et recevez le book.

Recu ! Vous recevrez le e-book par mail.
Oupsi... Quelque chose s'est mal passé, donnez-vous une seconde chance !
image of a cross for close button on pop-up